LE CANADA EST UN TERRAIN DE JEUX POUR ENFANTS

Une chasse aux trésors dans les villages de la ruée vers l’or ? Partir à la découverte des traces de dinosaures dans l’un des rares géo parc du monde ? Visiter une vraie forêt enchantée ? S’initier au kayak, au rafting, au vélo sur neige ou aux chiens de traineaux ? Visiter Vancouver dans les yeux de vos enfants ? La liste d’activités de plein air pour enfants est très longue et soyez rassurés : elles  sont très bien encadrées. Nous ne travaillons qu’avec des professionnels certifiés. Demandez bien à partir de quel âge les enfants sont autorisés à pratiquer chaque activité : Il y a un âge minimum et parfois un niveau sportif exigé.

1. VARIER LES TYPES D’HÉBERGEMENTS

… pour plaire à tout le monde ! Au Canada il existe une multitude d’hébergements, bien pratiques si vous avez opté pour un road trip en famille et que vous souhaitez varier les étapes. Quelques exemples vécus ou visités cette année : des hébergements rustiques en pleine nature, pour l’été comme l’hiver (avec cheminée et feu de bois), des tentes déjà équipées pour vous accueillir, des arrêts en motels pour couper la route, des hôtels « family friendly », c’est-à-dire ayant une multitude de services et des accès à diverses facilités, du glamping, des hébergements insolites, etc… il y en a pour tous les goûts pour satisfaire tous les standards de confort.

3. RÉSERVER EN AVANCE

Le Canada devient une destination à la mode et l’offre hôtelière n’est plus suffisante. Pour un maximum de sérénité, prévoyez votre voyage au moins 6 mois en avance pour espérer avoir des chambres dans les hébergements que vous convoitez. Les régions particulièrement touchées par cette saturation sont la Colombie-Britannique et le Québec en juillet-aout.

5. ANTICIPER SON ITINERAIRE

Le Canada est tellement grand que les temps de route peuvent être très longs, surtout si vous visitez plusieurs provinces (parfois, 2 à 3 jours de route sont nécessaires pour rejoindre deux provinces). Prévoyez des arrêts dans des villes étapes correctes où il est possible de se ravitailler et visualisez les stations essences en avance. Les GPS par endroits sont perdus il est toujours préférable de partir aussi avec une carte routière. Les aires d’autoroute sont très peu nombreuses voire inexistantes à certains moments donc planifiez bien vos arrêts dans les villes que vous traverserez. Vous y trouverez des toilettes sèches, et absolument aucun service, il est donc impératif de partir avec son pique-nique. A noter que certaines d’entre elles sont fermées l’hiver à cause de la neige. En revanche, vous trouverez de nombreuses franchises de fast food en bord de route.

7. NOURRITURE ET HYGIÈNE POUR BÉBÉS

Si vous avez des enfants en bas âge, je vous conseille d’emmener quelques petits pots de secours. Le choix est très limité dans l’ensemble du Canada et vous n’aurez certainement pas envie d’acheter des petits pots « patates douces blueberries riz » le tout mélangé (entrée plat et dessert en même temps… bof) ou des boudoirs au mac’n’cheese. J’ai rarement trouvé des marques bio. En revanche, il existe des gourdes de compotes plutôt de bonne qualité. J’ai personnellement voyagé avec un babycook et cuisiné chaque jour. Côté produits de toilette, le rayon est minuscule. A l’Ouest comme à l’Est, il est difficile de retrouver les produits d’utilité courante dont nous avons l’habitude en Europe. Partez avec votre stock de liniment, cold cream, sérum phi, eau nettoyante, coton pour bébé….

infographie-tca_30936493 (4)

MAIS SURTOUT…PARTEZ AVEC TERRA CANADA !

C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner ! Pour avoir sillonné le pays d’Ouest en Est pendant des mois, visité des centaines d’hôtels, rencontré vos futurs guides et visualisé vos excursions, pourquoi hésiter encore ? Un voyage sur-mesure avec enfants au Canada et en Alaska ? J’en ai fait ma spécialité. A ce propos, je vais lancer le voyage sur mesure fait par vos enfants : ils seront mes interlocuteurs pour la préparation de votre voyage !

 

Retrouvez tous nos récits de voyages et nos vlogs en cliquant ici

2. BIEN S’ÉQUIPER

Le climat est assez rude au Canada, il faut avoir les bons vêtements pour chaque région ET pour chaque saison. Pour le grand froid, je vous conseille notamment des sous couches de vêtements thermiques. Concernant l’été, surtout dans l’Est, prévoir des vêtements longs pour les moustiques et autres insectes qui peuvent être dérangeants. A l’Ouest, vous trouverez de bons équipements pour enfants et bébés pour toutes les saisons dans les magasins MEC (obligation de s’affilier avant de passer à la caisse, c’est une coopérative).

4. VOYAGER PRATIQUE

J’ai été étonnée de constater la multitude d’accessoires de voyage pour enfants que l’on trouve aujourd’hui. Etant donné que je voyageais longtemps avec un bébé, j’ai découvert plein d’objets qui m’ont facilité le voyage et la vie en voyage. Une baignoire pliable, un sac à langer qui se roule, des sacs organisateurs pour mieux identifier les vêtements dans la valise, un tapis de jeux outdoor, etc… me suivent depuis des mois.

6. BIEN CHOISIR SON MOYEN DE TRANSPORT

Chauffeur privé pour vous amener à bon port chaque jour et vous ôter ainsi les tracas de la logistique …

Location de voiture pour être indépendant, en continu sur le voyage ou en mode « sauts de puces » (location d’une voiture à chaque région visitée et grands trajets en vols domestiques)…

Mais aussi : hydravion, navette maritime, traversiers, trains (sur un ou plusieurs jours) …

Tout est possible !

Ou alors … partez à la canadienne, en « VR », véhicule récréatif, autrement dit camping-car ou roulotte motorisée… le choix est vaste et les canadiens sont les rois du confort en VR ! Le pays est dessiné pour le voyage en VR, et dispose d’un vaste réseau de camping avec différents niveaux de services.

8. SIÈGES AUTO

Les normes sont différentes au Canada et les sièges auto européens ne sont pas autorisés. Demandez à votre conseiller voyage ou votre loueur de voiture l’option siège auto. Petit détail qui a son importance : « by law » au Canada, une tierce personne n’a pas le droit de vous aider à installer le siège auto (question de responsabilité). A deux reprises nous avons dû déballer nous-même le siège et l’installer. Les taxis sont autorisés à embarquer les enfants à condition qu’ils soient attachés à un adulte avec ceinture de sécurité.